Le lexique du couvreur en Essonne

Lexique du couvreur en Essonne 91

Le lexique du couvreur en Essonne

Vous avez le projet de faire appel à un couvreur en Essonne prochainement pour réaliser vos travaux de toitures ? Afin de vous mettre à l’aise, nous vous avons concocté un petit lexique qui vous permettra de communiquer sans ambiguïté avec votre couvreur préféré.

 

Arêtier :

L’arêtier est l’angle formé par la rencontre de deux pentes, généralement au sommet d’un bâtiment (saillie).

 

Bandeau :

Un bandeau est une bande de bois ou de métal placée horizontalement à la jonction de deux plans, utilisée pour renforcer ou raidir cette jonction. Sur les toits, les bandes sont généralement utilisées pour joindre deux plans inclinés.

 

Bardeau :

Un bardeau est une pièce de bois ou d’un autre matériau, mince et plate, généralement rectangulaire, posée en rangées superposées sur les toits pour les couvrir. Les bardeaux sont généralement fabriqués en bois, en ardoise ou en asphalte.

 

Cheminée :

Une cheminée est une structure, souvent verticale, qui s’élève du toit d’un bâtiment et sert à évacuer la fumée et autres émanations. Les cheminées sont généralement faites de maçonnerie ou de métal.

 

Chéneau :

Un chéneau est un conduit, souvent de section rectangulaire et situé à l’avant-toit d’un bâtiment, qui recueille les eaux de pluie s’écoulant des toits en pente et les évacue latéralement.

Les chéneaux sont généralement installées sur les pentes de manière à recueillir toute l’eau du toit. Cela permet d’éviter toute infiltration dans la structure du bâtiment.

 

Chevron :

Un chevron est une poutre qui soutient les liteaux. Il est généralement placé à un angle (en pente) afin qu’il puisse supporter le poids des tuiles ou d’autres matériaux utilisés pour couvrir le toit.

 

Closoir :

Le closoir est la partie du toit qui ferme le bâtiment à son sommet afin de garantir son étanchéité.

 

Écran de sous-toiture :

L’écran de sous-toiture est une membrane d’étanchéité, généralement de type bitumineux ou élastomère, posée sur le toit avant la pose des tuiles.

Sa fonction est de protéger la structure du toit des infiltrations d’eau en cas de fuites dans la couverture.

 

Faîtage :

Le faîtage est le point le plus élevé d’un toit, formé par la jonction de deux plans inclinés. Il forme une sorte de pic au sommet du toit. Sur les toits en pente, les faîtières sont généralement constituées de deux chevrons placés côte à côte et réunis au niveau de leur apex.

 

Fenêtre de toit :

Une fenêtre de toit est une fenêtre installée dans le toit d’un bâtiment, généralement au niveau de l’avant-toit. Elle permet de gagner de la lumière et souvent de la ventilation dans un grenier ou une mansarde.

 

Gouttière :

Une gouttière est un conduit, souvent de section rectangulaire et situé à l’avant-toit d’un bâtiment, qui recueille les eaux de pluie s’écoulant des toits en pente et les évacue latéralement.

Les gouttières sont généralement installées sur les pentes pour recueillir toute l’eau du toit. Cela permet d’éviter toute infiltration dans la structure du bâtiment.

 

Lucarne :

Une lucarne est une fenêtre qui dépasse verticalement un toit en pente. Elle est généralement placée à l’avant-toit, près du faîte. Les lucarnes sont utilisées pour apporter de la lumière et de la ventilation dans un grenier ou une mansarde.

 

Noue :

Une noue est une dépression formée par la jonction de deux plans inclinés. Les noues sont généralement utilisées pour recueillir et canaliser l’eau du toit.

 

Parapet :

Un parapet est un mur bas, qui ne dépasse souvent pas la hauteur de la taille, qui longe le bord d’un toit. Les parapets sont utilisés pour protéger les bords des toits du vent et des intempéries.

 

Rampant :

Rampant est un terme utilisé pour décrire un toit à forte pente. Un toit est considéré comme rampant si l’angle de la pente (le pas) est supérieur à 45 degrés.

 

Versant :

Un versant est l’inclinaison d’une pente, généralement exprimée en pourcentage. Il correspond au rapport entre la hauteur H de la pente et la longueur L de la projection horizontale de cette même pente.

 

Soffite :

Le soffite est la surface horizontale située à la base d’une pente, entre le mur du bâtiment et le bord du toit. Elle est généralement constituée de planches ou de panneaux.

 

Solin :

Le solin est une fine bande de matériau imperméable (généralement du métal) utilisée pour sceller la jonction entre deux surfaces, comme la jonction entre un toit et une cheminée. Le solin est utilisé pour empêcher les infiltrations d’eau.

 

Souche :

Une souche est une structure en maçonnerie, généralement verticale, qui dépasse du toit d’un bâtiment et sert à soutenir une ou plusieurs cheminées.

Rénovation et entretien de toiture en Essonne

Confidentialité

Demandez un devis pour vos travaux de couverture

Confidentialité